Télécharger "Repérages" en PDF Présentation de la ligne éditoriale Ligne éditoriale Une question? Contactez-nous !
Musées & collections publiques de France


n° 272 (2014)
© AGCCPF

L’exposition temporaire en Île-de-France : faits et histoires

Enquête sur les pratiques de l’exposition temporaire en Île-de-France : politique, programmation, médiation
FONTAINE Alexia (pp. 4-14)
Retour sur les résultats d’une enquête consacrée aux pratiques franciliennes d’exposition temporaire. Proposé auprès de 35 musées de la région, le questionnaire interrogeait leur politique d’exposition, le processus de programmation et les procédés de médiation.

Une passion, scénographier
BATIFOULIER Alain (pp. 27-30)
Un scénographe muséographe livre une définition et une réflexion sur son métier et ses spécificités.

Développement d’un outil international de pilotage des programmes éducatifs et culturels : l’instrument d’analyse Best practice ICOM/CECA
O’NEILL Marie-Clarté (pp. 36-39)
Afin de participer à l’enrichissement des pratiques professionnelles, le Comité pour l’éducation et l’action culturelle (CECA) de l’ICOM s’est engagé dans l’identification de bonnes pratiques pour l’élaboration des multiples programmes muséaux offerts aux publics à travers le monde. Présentation du projet et de sa mise en place.

Penser la médiation
GHESQUIERE Dominique (pp. 42-43)
En choisissant d’adapter ses expositions à la fois au public jeune et adulte tout en collaborant avec des enfants ou adolescents, le musée d’Art et d’Histoire de Melun a développé une approche plus pédagogique de sa politique d’exposition. Explications.

De l’utilisation des réseaux sociaux pour toucher un nouveau public
ROUGER Michel (pp. 44-45)
Pour plonger son public au cœur du conflit de la Première Guerre mondiale, le musée de la Grande Guerre (Meaux) a choisi d’utiliser les réseaux sociaux pour mettre en place un scénario d’histoire–fiction basé sur la vie d’un soldat. Retour sur cette opération qui a rencontré un grand succès.

Le conservateur de musée et l’exposition temporaire ou l’apprentissage du travail en réseau
MASSON Géraldine (pp. 51-54)
À travers les expositions temporaires, les institutions muséales ont l’occasion d’expérimenter de nouvelles techniques muséographiques et de développer des relations confraternelles entre conservateurs. Explications.

L’exposition temporaire, le souffle renouvelé de la muséologie québécoise
GELINAS Dominique (pp. 55-58)
Au Québec, l’exposition temporaire est considérée comme une exposition muséale à part entière, au même titre que les expositions permanentes. Ce qui s’explique par plusieurs facteurs : le contexte politique qui a vu naître l’intensification des expositions temporaires, leurs méthodes de conception ainsi que le renouveau qu’elles apportent à la muséologie. Mise au point.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

L’observatoire


n° 47 (2016)
© OPC

Culture et créativité : les nouvelles scènes

Penser la métropole à l’âge du faire : création numérique, éthique hacker et scène culturelle
AMBROSINO Charles ; GUILLON Vincent (pp. 31-36)
L’une des promesses de la ville créative tient au bénéfice métropolitain du maillage entre création artistique, production industrielle et développement technoscientifique. L’analyse des modes de coopération des protagonistes de ces champs créatifs à Lyon éclaire la structuration du milieu des arts numériques ainsi que les modalités de son encastrement métropolitain.

Les possibilités d’un dépaysement
CHEMETOFF Alexandre ; FREYDEFONT Marcel (pp. 40-43)
Dans cet entretien, Alexandre Chemetoff, urbaniste, paysagiste et architecte, fait part de ses réflexions sur les transformations urbaines considérées comme faits culturels. Il se fait le promoteur d’un urbanisme frugal, loin des projets fondés sur des équipements exceptionnels et coûteux.

La scénographie urbaine, émergence d’une fonction
GANGLOFF Emmanuelle (pp. 48-52)
Nantes, en s’appuyant sur des pratiques artistiques issues des arts de la rue pour imaginer, façonner et construire la ville de demain, a mis sur le devant de la scène une discipline jusque–là méconnue, la scénographie urbaine. Ce terme est aujourd’hui en vogue pour parler d’installations poétiques et sensibles dans la ville. Point sur cette tendance.

Du cluster culturel à la scène ? Glissement sémantique dans le cas nantais
MOLHO Jérémie ; MORTEAU Hélène (pp. 57-61)
Comment les politiques urbaines se sont–elles appropriées le concept de cluster culturel ? Comment et dans quel contexte est–il apparu ? Quelles réalités recouvre–t–il ? À partir de l’exemple nantais, cette analyse éclaire le processus de construction politique des clusters, au croisement de plusieurs secteurs de l’action publique.

Scènes, hors scènes, (non) publics : comment faire œuvre(r) ensemble artistes, professionnels de la culture, acteurs du champ social et citoyens ?
URBAIN Caroline ; PAILLER Danielle (pp. 66-70)
Si le point de vue des acteurs culturels sur les non–publics est aujourd’hui largement diffusé, qu’en pensent les personnes concernées, qu’elles soient en situation de précarité économique, psychologique, sociales, etc. ou éloignées de la culture ? Le sont–elles vraiment ? De quoi sont–elles éloignées ? De quelle(s) culture(s) est–il question ? Éléments de réponse.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Public understanding of science


vol. 25 n° 2 (2016)
© Sage

Does the Sun revolve around the Earth ? A comparison between the general public and online survey respondents in basic scientific knowledge
COOPER Emily A. ; FARID Hany (pp. 146-153)
Comme c’est l’usage pour les enquêtes menées auprès d’un échantillon réel, les résultats de recherches conduites en ligne sont–ils généralisables à l’ensemble d’une population ? Une étude qui a comparé les résultats de deux enquêtes sur les connaissances scientifiques basiques de la population américaine, l’une conduite de façon traditionnelle et l’autre à partir de données numériques, donne quelques éléments de réponse.

Critical review of the United Kingdom’s gold standard survey of public attitudes to science
JENSEN Eric ; SMITH Benjamin K. (pp. 154-170)
Depuis 2000, le gouvernement britannique a mené plusieurs enquêtes sur les représentations scientifiques de ses citoyens. Les résultats sont utilisés régulièrement par les pouvoirs publics afin d’arbitrer certains choix de financement. Le poids politique de ces travaux impose d’évaluer leur qualité scientifique. Retour sur cette évaluation.

Can media monitoring be a proxy for public opinion about technoscientific controversies ? The case of the Italian public debate on nuclear power
NERESINI Frederico ; LORENZET Andrea (pp. 171-185)
Est–il possible de connaître l’opinion publique sur une controverse technoscientifique à partir de sa couverture médiatique ? Pour répondre à cette interrogation, des chercheurs ont analysé le traitement de la question nucléaire dans les médias italiens sur la période 1992–2012, puis l’ont comparé avec des résultats d’enquêtes longitudinales d’opinion. Retour sur ces travaux et présentation de leurs conclusions.

Audience reach of science on television in 10 European countries : an analysis of people-meter data
LEHMKUHL Markus ; BOYADJIEVA Pepka ; CUNNINGHAM Yvonne et al. (pp. 223-235)
Cette analyse de l’audience des programmes scientifiques diffusés à la télévision dans dix pays européens a pour objectif d’identifier puis de caractériser le rapport entre un type de programme (émission d’information, de vulgarisation, de divertissement, de santé ou sur l’environnement) et un type de public, notamment les jeunes (14 à 29 ans).
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

RDST


n° 12 (2015)
© INRP

L’expérimental en sciences, réel ou virtuel ?

Le statut épistémologique de l’expérience dans les nouvelles approches préconisées pour l’enseignement des sciences
CARIOU Jean-Yves (pp. 59-85)
Les nouvelles préconisations dans l’enseignement des sciences relatives à la démarche d’investigation et aux tâches complexes posent la question du recours à l’expérience et de son statut épistémologique dans le cadre de ces approches. Ce retour sur l’histoire de cette méthode éclaire la manière dont aujourd’hui les divers prescripteurs envisagent le rôle de l’expérience dans la formation scientifique.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

La revue des musées de France


n° 5 (2016)
© RMN

Des œuvres de Rosalie Caron au Monastère royal de Brou

Musée du Louvre : nouvelle présentation des peintures françaises des XVIIIème et XIXème siècles (aile Sully)
FABRE Côme ; FAROULT Guillaume (pp. 4-6)
Après plusieurs mois de travaux, les salles du parcours de peinture française (d’Antoine Watteau à Théodore Rousseau) du musée du Louvre offrent une présentation renouvelée de leurs collections. Cette rénovation s’accompagne d’une refonte de la médiation et d’un chantier des collections. Présentation de ces nouveaux espaces muséographiques.

Musée de la Gendarmerie nationale : un musée d’histoire, un musée de société
BOULARAND Elinor (pp. 11-14)
La création du nouveau musée de la Gendarmerie à Melun est révélatrice d’une conception rénovée du patrimoine. Les collections exposées sont replacées dans un contexte historique et social afin de délivrer un message clair et didactique qui met en lumière les liens existants entre l’institution et la société. Retour sur cette création.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

 
In situ


n° 28 (2016)
© Ministère de la culture et de la communication

Le moulage. Pratiques historiques et regards contemporains

Exposer des moulages d’antiques : à propos de la gypsothèque du musée du Louvre à Versailles
MARTINEZ Jean-Luc (23 p.)
La gypsothèque du musée du Louvre, localisée depuis 1970 dans les Petites Écuries du roi à Versailles, porte les traces de l’histoire des modes de présentation des collections de moulages d’antiques en France depuis le XIXème siècle. Il est possible d’y voir les moments révélateurs des changements de statut de ces œuvres et d’esquisser pour le XXIème siècle de nouvelles propositions d’expositions.

La collection de moulages de l’université de Bordeaux, première gypsothèque universitaire française ?
MOLINIERE Soline (11 p.)
En 1886, l’université de Bordeaux inaugurait le premier musée des moulages en France. L’étude de cette collection permet de comprendre la diffusion en France de l’idée de musée de moulages à la fin du XIXème siècle, son appropriation par les universités et les différentes étapes de son processus d’installation au cœur de l’enseignement.

Gypsothèque du musée du Louvre. Les apports de la restauration à la datation des tirages en plâtre anciens
LE BRETON Elisabeth (26 p.)
La gypsothèque du musée du Louvre est riche de plus de 5000 moulages d’antiques. Si la plupart de ces modèles datent du XIXème siècle, quelques pièces sont plus anciennes. Comment les reconnaître ? Les campagnes de restauration menées depuis 2004 ont apporté des éléments d’identification. Panel d’exemples.

Bertelot et Kulikowski au Luxembourg. Conservation d’un exceptionnel ensemble de moulages
RAWLINSON-MAZERI Emily (10 p.)
L’acquisition récente par le musée des Monuments français de moulages de sculptures monumentales du palais du Luxembourg est l’occasion d’analyser le rôle joué et les débats suscités par le moulage dans la restauration d’un édifice emblématique à la fin du XIXème siècle. Cet exemple interroge aussi le statut de ces moulages, témoins archéologiques d’œuvres aujourd’hui disparues.

Les moules, les modèles et la production de l’atelier de moulage de la Rmn-GP aujourd’hui
LEBRUN Arielle (19 p.)
L’atelier de moulage de la Rmn–GP, dont la vocation depuis deux cents ans est à la fois patrimoniale, didactique et commerciale, possède une large collection de moules et de modèles des grands chefs d’œuvres de la sculpture mondiale. Présentation de l’organisation actuelle de cet atelier et des différentes techniques pratiquées par les mouleurs tout au long de son histoire.
retour

Museum news


vol. 95 n° 2 (2016)
© AAM

Attracting and working with Millenials

More than just a party - How the Isabella Stewart Gardner museum boosted participation by young adults
(pp. 24-31)
Pour lutter contre la baisse de fréquentation des jeunes adultes, le musée d’Art Isabella Stewart Gardner (Boston, États–Unis) organise une fois par mois en dehors des heures d’ouverture une soirée qui leur est dédiée. Retour sur les activités proposées, la stratégie de communication qui les a accompagnées et les résultats obtenus.

The Millennial museum
CANNELL Michael (pp. 33-35 ; p. 57)
Pour les institutions muséales, attirer et fidéliser les jeunes adultes de la génération Y reste un défi permanent. Pourtant, il existe des leviers d’amélioration de l’offre muséale et des éléments de communication qui s’y rattachent : l’accessibilité, la personnalisation et le divertissement. Explications.

Embracing Millennial perspectives - What Millenials want from the museums that employ them, and why museums should care
DILENSCHNEIDER Colleen (pp. 36-41 ; p. 57)
Par son comportement parfois peu conventionnel, la génération Y suscite de temps en temps des incompréhensions. La présentation des spécificités et des principaux traits de caractère de ce groupe de la population donne des pistes de réflexion sur la manière dont cette génération peut contribuer à l’évolution des institutions muséales, voire des pratiques professionnelles.

Labor 3.0 - New jobs or a jobless future ?
(pp. 42-47)
Dans un futur proche, quelles conséquences les technologies, la culture et l’économie vont–elles avoir sur les conditions de travail, notamment au niveau de la flexibilité et de la hiérarchie ? Comment les institutions muséales peuvent–elles s’appuyer sur ces changements pour améliorer la situation de leurs propres salariés ? Ce panel d’exemples donne quelques éléments de réponse.
retour

Spokes magazine


n° 17 (2016)
© ECSITE

Match makers

The end of neutrality : a modest manifesto
JANES Robert R. (13 p.)
Ce plaidoyer veut mobiliser les institutions muséales et leur faire abandonner leur traditionnelle position de neutralité afin d’alerter le public sur la problématique du changement climatique. Il préconise la création d’un cadre international qui offrirait ressources, contacts, idées et projets visant à aider les musées à assumer cette nouvelle responsabilité.

Match makers : artistic residencies at research facilities
BECKER Julie (9 p.)
Dans cet entretien, quatre professionnels des domaines scientifiques et artistiques reviennent sur les expositions d’art intégrées aux centres de recherche, qui créent ainsi un dialogue entre les deux disciplines.
retour

 
Retrouvez l'ensemble du fonds documentaire de l'OCIM
Accéder au catalogue en ligne (OPAC)
Retrouvez l'ensemble des bibliographies commentées de l'OCIM
Accéder aux bibliographies
S'informer sur l'actualité des musées, du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques ? Abonnez-vous gratuitement à OCIM Infos, la lettre d'information électronique mensuelle de l'OCIM.
Retrouvez les articles de la Lettre de l'OCIM sur le portail spécialisé Revues.org
(en intégralité pour les articles datés de plus deux ans)
La Lettre de l'OCIM sur Revues.org