Télécharger "Repérages" en PDF Présentation de la ligne éditoriale Ligne éditoriale Une question? Contactez-nous!
L’archéologie industrielle en France


n° 61 (2012)
© CILAC

Saint-Étienne - Le patrimoine invisible ?

L’impossible palimpseste industriel
GAY Georges (pp. 11-19)
Si la ville de Saint-Étienne a obtenu le label "Ville d’art et d’histoire" en 2000, le patrimoine industriel du territoire stéphanois reste encore à valoriser. Comment expliquer ce désintérêt ? L’analyse du rapport que la société entretient avec le fait industriel et de ses évolutions apporte quelques éléments de réponse.

Le patrimoine urbain et architectural du textile
CARRIER-REYNAUD Brigitte (pp. 30-38)
Retour sur l’histoire de la valorisation du patrimoine textile de Saint-Étienne. Depuis le déclin de cette industrie dans les années 1960, les bâtiments ont changé de statut : d’abord réutilisés ou détruits, ils ont fait l’objet d’études et d’inventaires dès les années 1980. Mais ce n’est qu’en 2000 que ce patrimoine a bénéficié d’une reconnaissance institutionnelle.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

CeROArt



Hors-série (2013)
© CeROArt

Le faux, l’authentique et le restaurateur

Le faux en art - Approche narratologique
LENAIN Thierry (12 p.)
L’approche narratologique des histoires de faux permet de dégager une structure actantielle constante sous de nombreuses variations : à l’opposition fondamentale entre un groupe "faussaires" et un groupe de "dupes" s’ajoute un ensemble d’acteurs secondaires, au rôle facultatif, qui déterminent en commun les formes de leurs interactions. Explications.

En tournant autour du faux - Les remparts d’Avignon
BRUNEL Georges (16 p.)
Réflexions sur la notion d’authenticité à partir de l’exemple des remparts d’Avignon, objets de nombreux remaniements et restaurations au cours des siècles. L’authenticité ne se définit pas dans l’absolu mais s’apprécie en fonction de points de vue qu’il faut examiner dans leur diversité pour éviter tout dogmatisme.

"À l’identique" - Quelques remarques sur la notion d’authenticité en art chinois
LAUWAERT Françoise (35 p.)
En Chine, pays où restauration signifie souvent reconstruction, la question de l’authenticité se pose en des termes différents selon le type de patrimoine considéré. Les exemples des monuments, bronzes rituels, peintures et calligraphies mettent en lumière les enjeux actuels de la restauration et de l’exposition du patrimoine en République populaire de Chine.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Curator



vol. 56 n° 1 (2013)
© Altamira

Communicating science

Reflections on communicating science through art
FRIEDMAN Alan J. (pp. 3-9)
De nombreux musées et centres de sciences font de l’art un outil de communication scientifique. Dans certaines conditions, ces créations se révèlent des médias efficaces. Démonstration au travers de trois exemples : un film sur la physique des particules, une comédie musicale sur le changement climatique et un ballet dans un aquarium.

Ben Lillie on science and the storytelling revival
LINETT Peter (pp. 15-19)
Entretien avec Ben Lillie, co-fondateur de "Story collider", projet multiforme composé de discussions-spectacles, de podcasts et d’un magazine en ligne qui traite des effets de la science sur la vie quotidienne. Il discute de la place grandissante de la narration en général et de ses conséquences sur la communication scientifique.

Science centers in a new world of learning
UCKO David A. (pp. 21-30)
Avec Internet, qui offre la possibilité à chacun de s’adresser directement au public, et l’apparition de nouveaux acteurs dans le champ de l’éducation scientifique informelle , comment les centres de sciences peuvent-ils s’inscrire dans cet environnement informationnel en expansion ? Quelles sont les forces dont ils disposent ? Éléments de réponse.

The right kind of wrong : a "knowledge in pieces" approach to science learning in museums
DAVIS Pryce R. ; HORN Michael S. ; SHERIN Bruce L. (pp. 31-46)
Comme la vulgarisation, la création d’exposition ou de matériel pédagogique doit trouver l’équilibre entre vérité scientifique et efficacité de la transmission. Des solutions de conciliation existent à condition de considérer que l’erreur est une dimension incontournable de l’apprentissage et que toute simplification n’est pas problématique. Explications.

Portal to the public : museum educators collaborating with scientists to engage museum visitors with current science
STORKSDIECK Martin ; SELVAKUMAR Meena (pp. 69-78)
Présentation du programme "Portal to the public" développé par le centre de sciences du Pacifique de Seattle (Washington). En proposant aux chercheurs d’être formés à la pédagogie par les médiateurs du centre et de vulgariser leurs travaux, ce projet montre le dynamisme de la recherche et ses besoins de connexion à la société civile.

Mutualizing museum knowledge : folksonomies and the changing shape of expertise
CAIRNS Susan (pp. 107-119)
Comment les musées peuvent-ils s’inscrire dans le mouvement de co-création et de mutualisation des connaissances ? Le tagging partagé (social tagging), s’il ne produit pas de nouveaux savoirs, constitue une solution en facilitant l’accès aux contenus et en faisant évoluer le catalogue dématérialisé des collections en un document historique vivant.

Digital cultural heritage and the crowd
OWENS Trevor (pp. 121-130)
La collaboration traditionnelle entre les musées, bibliothèques, archives et le public peut encore être renforcée par la mise en place de systèmes permettant à chacun d’apporter de la valeur ajoutée à un contenu dématérialisé. Réflexions sur les rapports entre la pratique du "crowdsourcing" et les missions et valeurs éthiques des organisations culturelles.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Culture et musées



n° 20 (2013)
© Actes Sud

Réfléchir l’histoire des guerres au musée

Le lien armée-nation dans les musées militaires français rénovés
MARY Julien (pp. 71-94)
Comment la vingtaine de musées du ministère de la Défense ont-ils géré leur ouverture au public ? La relative démilitarisation de leurs discours et modes de fonctionnement n’empêche pas des liens étroits avec l’institution militaire, ni la présentation d’expositions dont les enjeux sont difficilement accessibles à des publics non militaires.

Auschwitz sur Facebook - Un livre d’or avant la visite
GLASSEY Olivier ; PREZIOSO Stéfanie (pp. 95-120)
L’analyse de l’espace dédié au musée d’Auschwitz sur Facebook, d’une part, permet de comprendre comment les musées se représentent dans un environnement constitué de contributions multiples et hétérogènes et, d’autre part, révèle les points de friction entre les dynamiques propres aux réseaux sociaux et le projet de traduction de la fonction mémorielle du musée.

Une écriture à caractère patrimonial - Le musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère
LAVOREL Marie (pp. 121-142)
Au musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, la rénovation de l’espace permanent consacré à la Déportation est l’occasion de mettre en place un processus consultatif afin de maintenir une représentation équilibrée des différentes mémoires concernées et de réinterroger la muséographie. Retour sur cette expérience.

Représenter une histoire (ré)conciliatrice dans l’île d’Irlande (1990-1998)
CAUVIN Thomas (pp. 143-165)
Comment deux musées nationaux irlandais, l’un de Dublin et l’autre de Belfast, peuvent-ils commémorer des épisodes historiques controversés dans un contexte de violences et de volontés politiques de réconciliation ? L’analyse des variations scénographiques de deux expositions et de la construction d’une nouvelle histoire au sein des deux musées donne des éléments de réponse.

Rendre sensible l’histoire des guerres au musée
TROUCHE Dominique (pp. 167-185)
Les musées d’histoire des guerres confrontent le visiteur à des dispositifs qui entremêlent des dimensions antagonistes. Une approche globale de ces dispositifs architecturaux et muséographiques permet d’identifier leurs constantes et de comprendre leurs effets sur l’expérience de visite.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

International journal of intangible heritage



vol. 7 (2012)
© ICOM

Exhibiting "Arirang"
LEE Kunwook (Vanya) (6 p.)
Retour sur l’exposition développée par le musée national folklorique de Corée autour du chant traditionnel Arirang. Certains matériaux sonores inclus dans le programme muséographique ont demandé la participation de différentes communautés dont quelques membres ont été invités à se produire dans l’exposition.

The documentation of endangered altaic languages and the creation of a digital archive to safeguard linguistic diversity
CHOI Woonho ; YOU Hyun-Jo ; KIM Juwon (10 p.)
Présentation du programme de sauvegarde des langues altaïques "Société altaïque de Corée, recherches sur les langues altaïques menacées" (ASK REAL). Il prévoit la collecte de ressources linguistiques lexicales et grammaticales qui sont archivées dans une base de données dont une partie est déjà accessible en ligne.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Journal of the American Institute for Conservation



vol. 51 n° 2 (2013)
©AIC

Case studies in basketry repair : two abenaki spint baskets
DE ALARCON Tessa ; O’HERN Robin ; PEARLSTEIN Ellen (pp. 123-143)
Retour sur deux cas de restauration de paniers abénakis en éclisse (artisanat amérindien) : présentation des techniques mises en œuvre pour la confection et la réparation de ces objets en vannerie, de leur état initial, des procédures de traitement qui y ont été appliquées et de l’évaluation des différentes interventions.

Resistance of digitally and traditionally printed materials to bleed, delamination, gloss change, and planar distortion during flood
BURGE Daniel ; SCOTT Jessica (pp. 145-158)
Étude qui analyse les conséquences d’une immersion d’au moins 24 heures sur les documents imprimés numériquement au niveau des couleurs, de la brillance, de la déformation et de la délamination. Les données recueillies doivent permettre aux institutions culturelles qui possèdent ce type de documents de mettre à jour leurs plans d’intervention en cas d’inondation.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Muse



vol 31 n° 1 (2013)
© Association des Musées
Canadiens

Édition du Nord - Pleins feux sur les collaborations au Yukon

Collaborations au Yukon arts centre
LEDUC Heather (pp. 24-35)
Présentation de trois projets de coopération culturelle développés par le centre d’art Yukon de Whitehorse (Canada) avec les communautés locales : le "graffitricotage" d’un avion légendaire (DC-3) et deux expositions : "Les mammifères venus du froid" et "Poupées du Nord canadien".

Collaboration culturelle : une approche thématique de la création d’expositions
FISHER Deanne (pp. 40-43)
Pour le renouvellement de son exposition permanente et dans un esprit de dialogue interculturel, le plus grand espace culturel public de la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador a invité les communautés autochtones à faire connaître leurs récits culturels en parallèle à ceux d’autres cultures. Présentation.

La co-création et l’avenir des musées
COATES Ken (pp. 47-49)
En tant qu’outils de transformation de la forme et de la fonction muséales tout autant que de mobilisation du grand public, les nouvelles technologies numériques ouvrent de nombreuses perspectives de développement aux musées au niveau de la fréquentation, du rayonnement, des partenariats, etc. Explications.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

L’observatoire



n° 41 (2013)
© Obervatoire des Politiques
Culturelles

Art, culture et philosophie : matière à penser

La science à la recherche de la culture
LEVY-LEBLOND Jean-Marc (pp. 35-40)
Peut-on éduquer à une culture scientifique ? Quel est le rôle des Centres de Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CCSTI) dans cette mission ? Plus globalement, quelle place occupe la science dans la "société de la connaissance" ? La course à l’innovation pervertit-elle la science ? La science est-elle affaire de démocratie ? Éléments de réponse.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Public understanding of science



vol. 22 n° 2 (2013)
© Sage

The role of scientific knowledge in shaping public attitudes to GM technologies
LASSEN Jesper ; SANDOE Peter ; MIELBY Henrik (pp. 155-168)
Le grand public accepte plus ou moins bien l’innovation technologique selon ce qu’il perçoit de ses risques/bénéfices et de son caractère "contre-nature". Comment des connaissances en biologie peuvent-elles affecter ces deux facteurs d’opinion ? Enquête à partir de l’application agroalimentaire et médicale des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM).

Pathways to support genetically modified (GM) foods in South Korea : deliberate reasoning, information shortcuts, and the role of formal education
BESLEY John C. ; KIM Jeong-Nam ; KIM Sei-Hill (pp. 169-184)
En se basant sur une enquête à propos de l’utilisation d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans l’agroalimentaire sud-coréen, cette étude évalue l’efficacité de deux schémas cognitifs (raisonnement délibéré versus information raccourcie) sur la formation de l’opinion dans le domaine des sciences controversées.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

 
Retrouvez l'ensemble du fonds documentaire de l'OCIM
Accéder au catalogue en ligne (OPAC)
Retrouvez l'ensemble des bibliographies commentées de l'OCIM
Accéder aux bilbiographies
S'informer sur l'actualité des musées, du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques ? Abonnez-vous gratuitement à OCIM Infos, la lettre d'information électronique mensuelle de l'OCIM.
Retrouvez les articles de la Lettre de l'OCIM sur le portail spécialisé Revues.org
(en intégralité pour les articles datés de plus deux ans)
La Lettre de l'OCIM sur Revues.org
S'abonner / Se désabonner