Télécharger "Repérages" en PDF Présentation de la ligne éditoriale Ligne éditoriale Une question? Contactez-nous!
Alliage


Automne (2013)
© Université
Sophia Antopolis

Technobuzz

Smart technologies - Autonomie, simplicité et confort garantis
DUBEY Gérard (pp. 49-58)
Certaines caractéristiques des "technologies ou objets intelligents", tels les smartphones, remettent en question leur supposée "naturalité". Quel type d’autonomie permet la fréquentation de ces objets ? Quelles expériences du monde offrent-ils et quel type d’intelligence accompagnent-ils dans leur apprentissage ? Réflexions sur l’appropriation sociologique des technologies.

"Public engagement in science"
BARDY Philippe (pp. 93-101)
Depuis 2000, au niveau politique, l’expression "public engagement in science" et les termes qui lui sont liés (participation, inclusion, dialogue science et société, etc.) s’imposent progressivement au détriment d’autres vocables. Que traduit ce nouveau registre terminologique ? Signale-t-il un changement dans les relations entre science et société ? Éléments de réponse.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Archimag



n° 268 et 270 (2013-14)
© Serda

Droit d’auteur et production documentaire : 1/2 et 2/2
FROCHOT Didier (pp. 40-42 et pp. 38-40)
Analyse juridique des pratiques documentaires classiques : titres, indexation et résumés (rédaction et reproduction, notamment du quatrième de couverture), reprise des chapôs, la reproduction des pages de couverture et des sommaires (revues et ouvrages).


retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

CeROArt



n° 9 (2014)
© CeROArt

Connaissances et reconnaissance du conservateur-restaurateur

Une "recommandation pour la conservation-restauration du patrimoine culturel" - Une nouvelle étape pour une meilleure reconnaissance du rôle de la conservation-restauration au niveau européen
HUTCHINGS Jeremy ; AGUILELLA-CUECO David ; MARTELLI-CASTALDI Monica ; European Confederation of Conservator-restorers’ Organization (ECCO) (10 p.)
Présentation de la première recommandation européenne pour la conservation-restauration du patrimoine culturel proposée par l’ECCO. Elle est destinée à garantir la préservation du patrimoine culturel et une meilleure reconnaissance des acteurs à l’échelle européenne.

Les formations en conservation-restauration et le développement de la profession
HOPPENBROUWERS René (5 p.)
Point sur l’évolution des métiers de la conservation-restauration et sur le rôle joué par les organisations professionnelles dans la définition des formations de haut niveau (universitaires ou équivalentes).

Reconnaissance de la profession de conservateur-restaurateur : l’expérience belge

VAN GOMPEN Michaël (8 p.)
Ce retour sur les grandes étapes de la réglementation de la profession de conservateur-restaurateur en Belgique pointe les nombreuses difficultés rencontrées dans ce pays pour obtenir une meilleure reconnaissance légale de ce métier.

L’enquête sur la formation des restaurateurs dans l’Entre-Deux-Guerres : transformation d’un métier et reconnaissance d’une profession (1929-2011)
LEVEAU Pierre (13 p.)
La réglementation de la profession de conservateur-restaurateur en Europe est l’aboutissement d’un processus amorcé il y a près d’un siècle, dont l’enquête sur la formation des restaurateurs de 1932 et la reconnaissance de la profession par le comité pour la conservation du Conseil International des Musées (ICOM-CC) en 1981 sont deux étapes majeures. Explications.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Culture et musées



n° 22 (2014)
© Actes sud

Documenter les collections, cataloguer l'exposition

La numérisation du dossier d’œuvre : enjeux organisationnels pour les musées
RIZZA Maryse (pp. 25-43)
L’étude de musées qui ont intégré les technologies de l’information-communication, tant dans leurs activités de médiation qu’au sein de leur organisation interne, montre que la perspective d’un dossier d’œuvre numérisé instaure un rapport différent au document et amène les acteurs à questionner le processus fondé sur le support papier. Explications.

Le patrimoine culturel numérique : entre compilation et computation
DESPRES-LONNET Marie (pp. 71-86)
Le projet Europeana, initié en 2006, est né de la volonté de constituer un patrimoine culturel européen par le regroupement des catalogues de multiples institutions européennes chargées de conservation. La logique et le processus d’alimentation de cette base de données sont-ils à même de répondre à cet acte politique fort ? Étude.

Le modèle conceptuel de référence du CIDOC : de la sémantique des inventaires aux musées en dialogue
LE BOEUF Patrick (pp. 89-109)
L’évolution actuelle du "Web de documents" vers un "Web de données" oblige à repenser conceptuellement la structuration des informations muséographiques des inventaires, notamment celles des particularités locales. C’est le rôle que joue l’ontologie CIDOC CRM en permettant l’interopérabilité des données. Présentation.

Écrire l’histoire des expositions : réflexions sur la constitution d’un catalogue raisonné d’expositions
PARCOLLET Rémi ; SZACKA Léa-Catherine (pp. 137-160)
Retour sur l’expérience du Centre Georges-Pompidou, qui développe depuis 2010 une réflexion sur l’histoire des expositions afin de faciliter la documentation et le catalogage de ces initiatives tout en prenant en compte les critiques qu’elles ont suscitées.

Les serious games, dispositifs numériques de médiation : processus sociocognitifs et affectifs dans les usages et les effets sur les publics
FOURQUET-COURBET Marie-Pierre ; COURBET Didier (pp. 165-188)
Les serious games s’imposent progressivement comme dispositifs numériques de médiation dans les musées des sciences et techniques. Après une synthèse de la littérature sur les processus psychosociaux des visiteurs-joueurs, il est démontré à partir d’une expérience récente dans le domaine de l’environnement, que les serious games peuvent changer les comportements.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Interpretation journal



vol. 18 n° 2 (2013)
© AHI

Learning from other disciplines

Science or facts ?
WOHLERS Lars (pp. 6-7)
Rapide présentation des résultats d’une étude mise en place aux États-Unis et en Allemagne dont l’objectif était de déterminer les attentes informationnelles des visiteurs de zoos.

A little psychology goes a long way
HAM Sam (pp. 12-14)
Les principes de l’interprétation d’un lieu patrimonial édictés par l’américain Freeman Tilden à la fin des années 1950 sont-ils toujours d’actualité ? Éléments de réponse d’un spécialiste de la psychologie de la communication qui les remet en perspective avec sa discipline.

Enough data, now for insight...
CARTMEL Ginny ; MCINTYRE Andrew (pp. 17-19)
Les enquêtes portant sur les visiteurs de sites patrimoniaux se multiplient, mais toutes les données qu’elles recueillent n’ont pas la même valeur de traitement. Quelles sont les informations exploitables stratégiquement ? Ce retour sur l’expérience d’observation d’une agence britannique apporte quelques éclairages.

Cooking up a good story
LEWIS Cathy (pp. 22-23)
Les principes qu’utilisent les journalistes pour retenir l’attention de leurs lecteurs peuvent être mis à profit dans le domaine de l’interprétation du patrimoine. Explications et conseils pratiques.

Winning people over
BOTHMAN Eliza (pp. 24-25)
Comment mettre en place un programme d’interprétation participatif ? La présentation de quelques exemples permet de dégager un ensemble de recommandations pratiques.

Subliminal messages
CLAYDEN Phil (pp. 26-28)
Un muséographe revient sur le travail qu’il a effectué pour l’espace d’exposition dédié aux dinosaures du musée du Oxfordshire (Woodstock, Royaume-Uni). Il explique comment il favorise une expérience de visite qui facilite l’apprentissage en jouant sur l’iconographie, l’éclairage et la sonorisation.

How it’s going

EVISON Steve ; EVISON Irene (pp. 29-30)
Deux spécialistes de l’évaluation expliquent comment cette étape, indispensable à leurs yeux alors que certains acteurs culturels la considèrent comme suspecte, peut se révéler précieuse pour le management de projets au quotidien.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Journal of education in museums



n° 34 (2013)
© GEM

What people can do : appreciating the value of volunteers
DAVIS SMITH Justin (pp. 3-8)
Quel que soit le contexte, comment articuler les bénévoles aux professionnels ? Comment éviter que, dans l’esprit des décideurs, le recours au bénévolat ne devienne une solution systématique au manque de financements ? Éléments de réponse.

The relationship between volunteering and well-being in later life : patterns and determinants
NAZROO James (pp. 9-13)
Réflexions sur la relation entre bien-être et bénévolat, notamment au niveau de la santé des personnes âgées. Une observation à long terme montre que les bénéfices d’un engagement bénévole reposent sur deux dimensions sociales : faire partie d’un groupe et avoir une action bénéfique pour la société.

Getting educational establishments engaging with their local communities

MANNERS Paul (pp. 14-22)
Un professionnel de l’éducation formelle et informelle témoigne de l’importance de la culture interne de chaque organisation pour laquelle il a travaillé dans sa façon d’appréhender l’engagement public en contexte éducatif. Cette expérience a conduit l’auteur à participer à la rédaction d’un "Manifesto for public engagement", dont il commente les grands principes.

Horizontal museums : opening up by imagining differently
GRAHAM Helen (pp. 23-31)
L’analyse des concepts liés à la participation (partenariat, co-commissariat, co-conservation, etc.) actuellement en vogue dans les musées montre qu’ils ont en commun de proposer une nouvelle vision de l’autorité. Mais les institutions muséales peinent à traduire ces principes dans la pratique, notamment au niveau de trois missions : la collecte, la co-curation et l’insertion sociale. Recommandations.

Working with prisoners : the Stretch project

GOULDEN Carlotta (pp. 66-74)
Présentation du programme britannique Stretch dont l’objectif est de rapprocher la population carcérale des musées. Fondé sur le pouvoir introspectif de la narration, il prend la forme d’ateliers pendant lesquels chaque prisonnier élabore une histoire à partir d’objets puisés dans les collections de musées partenaires. Ces récits sont ensuite formalisés et valorisés numériquement.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Mécènes



n° 4 (2013)
© ADMICAL

Évaluation : une avancée à consolider

Le choix de l’apprentissage collectif
CHAUDREY Laure (pp. 15-17)
La crise a accéléré les changements à l’œuvre dans la relation philanthropique : aujourd’hui toute action de mécénat doit s’accompagner d’une évaluation. Quel que soit l’objectif du partenariat, il est important de mettre en place des dispositifs adaptés, ce qui se traduit dans la pratique par la définition d’un périmètre et par le choix de méthodes et d’outils adaptés. Recommandations.

Évaluer pour quoi faire ?
FOX RIGAUX Dominique (pp. 18-19)
Si, dans les entreprises, l’évaluation vise toujours en priorité à rendre compte à la gouvernance, elle est de plus en plus appréciée comme aide à la décision. Analyse des tendances actuelles en matière d’évaluation de mécénat.

Éligibilité et intérêt général : le cœur du mécénat en mouvement

BAUNARD-PINEL Chloé ; DIGONNET Sarah (pp. 26-28)
La notion d’intérêt général est au cœur de la définition du mécénat et la clé de l’éligibilité au don des projets. Mais que recouvre-t-elle ? Si la loi et la doctrine fiscale apportent certains éclairages, la signification de l’intérêt général change avec les évolutions des enjeux de société. Point sur les fondamentaux de l’éligibilité au mécénat et sur les nouveaux contours de l’intérêt général.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Museum management and curatorship



vol. 28 n° 5 (2013)
© Routledge

Preparing a new generation : thoughts on contemporary museum studies training
WELSH Peter (pp. 436-454)
Cette analyse de l’offre de formation en muséologie aux États-Unis a permis d’actualiser la définition de ce qu’est un musée, d’identifier trois points communs à toutes les professions muséales et enfin de déterminer les compétences et savoirs nécessaires aux personnels des institutions muséales. Cette étude est conclue par plusieurs propositions d’évolution des cursus en muséologie.

Museums and parent involvement : a landscape review
TEZCAN-AKMEHMET Kadriye ; LUKE Jessica J. (pp. 491-507)
Une enquête sur les programmes de médiation destinés aux parents étasuniens a cherché à déterminer combien et qui sont les musées qui proposent ce type de programme, ce qu’ils offrent du point du vue du contenu et quels sont leurs objectifs. Présentation des conclusions.

Balancing accessibility and familiarity : offering digital media loans at the museum front desk

LAURSEN Ditte (pp. 508-526)
Une institution muséale peut-elle faciliter l’appropriation des nouvelles technologies par ses visiteurs ? Pour répondre à cette question, une étude a été menée sur les zones d’accueil de musées d’art danois à l’occasion du prêt d’un terminal multimédia mobile (Ipod). Compte-rendu.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

 
Retrouvez l'ensemble du fonds documentaire de l'OCIM
Accéder au catalogue en ligne (OPAC)
Retrouvez l'ensemble des bibliographies commentées de l'OCIM
Accéder aux bibliographies
S'informer sur l'actualité des musées, du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques ? Abonnez-vous gratuitement à OCIM Infos, la lettre d'information électronique mensuelle de l'OCIM.
Retrouvez les articles de la Lettre de l'OCIM sur le portail spécialisé Revues.org
(en intégralité pour les articles datés de plus deux ans)
La Lettre de l'OCIM sur Revues.org
S'abonner / Se désabonner