Télécharger "Repérages" en PDF Présentation de la ligne éditoriale Ligne éditoriale Une question? Contactez-nous!
Annals of Tourism Research


vol. 71 (2018)
© Elsevier

Presence and absence in themed heritage
GOULDING Christina ; SAREN Michael ; PRESSEY Andrew (pp. 25-38)
En partant de l’exemple d’un musée industriel représentatif de la période victorienne, trois professionnels du marketing patrimonial expliquent que l’organisation spatiale de la reproduction matérielle de l’Histoire, ainsi que la présence ou l’absence d’objets patrimoniaux, auraient une incidence sur la façon dont le passé est vécu et compris. Explications.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

ASTC dimensions


(2018)
© ASTC

A different approach : the hazard experience curve
MOHRI Mamoru (pp. 20-23)
Présentation des projets développés par le centre de science Miraikan (Japon). Ils ont pour objectif de préparer la population aux dangers de diverses natures (catastrophe naturelle, incident nucléaire, attaque terroriste, etc.). Focus spécifique sur la hazard experience curve, ou courbe d’expérience du danger, qui permet de distinguer les différentes phases de développement d’un danger.

Risk tinkering - Extreme heat, sharp needles, live wires and 7,440 guests
STONE Clint (pp. 24-28)
Ce retour sur le succès du premier Tinkerfest, ou festival du bricolage, au musée de science d’Oklahoma (États-Unis), est l’occasion de s’interroger sur les moyens d’anticiper et endiguer les risques liés à un évènement rassemblant des makers et sur les moyens d’assurer la sécurité du public et des organisateurs.

Guerilla Science
ROSIN Mark (pp. 29-31)
Présentation du speed dating sensoriel mis en place par le Guerilla Science à l’occasion de l’édition 2018 du festival de musique en plein air Éclipse. Un programme expérimental original ayant pour but d’engager les participants avec la science.

To risk or not to risk ?
HALEVY Maya ; BAR-LEV Tal ; ANTOINE Michèle ; TURRE Caroline (pp. 35-37)
Présentation des différents projets développés par le Bloomfield Science Museum de Jérusalem (Israël) sur la thématique du risque : expositions, hackathon et espace d’expérimentations.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Bulletin de l’Amcsti


(2018)
© Amcsti

Contribution citoyenne et savoirs naturalistes
GAUTHIER Catherine (pp. 18-21)
À travers l’exemple du lancement de la communauté contributive Nature Isère, l’objectif est de proposer quelques pistes de réflexions pour les acteurs de la CSTI souhaitant développer la participation citoyenne dans la production des savoirs.

Lieux numériques - Entre pratiques populaires et réappropriation des technologies ?
BELLANGER Julien (pp. 13-17)
Réflexions d’un bricoleur culturel sur les conditions et les espaces d’appropriation des technologies. Quatre questions sont posées : pourquoi est-il nécessaire de s’approprier les technologies ? À qui profitent les lieux de médiation ? Comment et où produire des éléments de médiation vecteurs de transformation sociale ? Quelles sont les limites à objectiver et comment y parvenir ?

Recherche culturelle et sciences participatives
CHLOUS Frédérique (p. 35)
Retour sur la création de l’Atelier recherche culturelle et sciences participatives, un projet issu du partenariat entre le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et le ministère de la Culture dont l’objectif était de constituer un réseau d’acteurs afin d’initier une réflexion prospective pour alimenter la stratégie scientifique du ministère.

Rapprocher la science et la société, un engagement collectif
LIRET Céline (pp. 38-39)
Présentation d’un projet porté par le CCSTI Océanopolis : l’Océanolab, un lieu de rencontre et de dialogue entre chercheurs et citoyens où seront réalisés, dès 2020, des projets scientifiques sur la biodiversité marine. Son ambition : contribuer à un engagement responsable et collectif nourri par la recherche et le transfert de savoirs.

Vidéos scientifiques, nouvelle donne ?
Association ConnecTionS (pp. 80-81)
Réflexion sur les nouvelles pratiques de vulgarisation et de médiation scientifique impliquant le format vidéo. De nombreuses questions sont soulevées : les nouveaux formats trahissent-ils les contenus ? La consommation dépasse-t-elle l’information ? Les indices de popularité gomment-ils les indices de qualité ? Les formats traditionnels sont-ils amenés à disparaître ? Éléments de réponse.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Curator


vol. 61 n° 2 (2018)
© Wiley-Blackwell

Dialogue exhibitions : putting transformative learning theory into practice
COHEN Orna ; HEINECKE Andreas (pp. 269-283)
Étude de trois expositions sur le handicap visuel et auditif conçues selon la méthodologie de l’apprentissage transformationnel (Mezirow), un processus cognitif visant à rendre les façons de penser, d’agir et d’être plus inclusives. Comment les médiateurs des musées peuvent-ils s’assurer que les apprenants assimilent les changements d’attitude souhaités ? Éléments de réponse.

Transmedia storytelling and its natural application in museums - The case of the Bosch project at the Museo Nacional del Prado
MATEOS-RUSILLO Santos M. ; GIFREU-CASTELLS Arnau (pp. 301-313)
Réflexions et recommandations sur le storytelling transmédia dans les musées à partir de l’exemple de l’exposition Bosch présentée en 2016 au musée national du Prado (Espagne).

Heritage education in the archaeological sites - An identity approach in the museum of Calatayud
RIVERO Pilar ; FONTAL Olaia ; GARCIA-CEBALLOS Silvia ; MARTINEZ RODRIGUEZ Martha
(pp. 315-326)

Présentation d’une méthode d’évaluation de la conception et de la mise en œuvre du programme éducatif du musée de Calatayud (Espagne), un modèle didactique original de muséification de vestiges archéologiques visant à sensibiliser la population au respect et à la protection du patrimoine.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Nectart


n° 7 (2018)
© Nectart

L’éducation artistique et culturelle - Pour une plate-forme nationale décentralisée
BOLZE Christine (pp. 44-48)
Face à une dispersion des données et des énergies relatives à l’éducation artistique et culturelle, le besoin d’une coordination nationale et décentralisée se fait sentir. Point sur les formes et les modalités d’organisation que pourrait revêtir cet outil, entre archipel de plates-formes et observatoire.

Une éducation populaire 2.0 ?
ARNAUD Lionel (pp. 50-57)
Les nouvelles technologies numériques posent de nombreux défis à l’éducation populaire. Cette réflexion entend rappeler que les enjeux vont bien au-delà d’un accès libre et gratuit à la culture et aux savoirs et qu’ils s’inscrivent dans la possibilité de tout un chacun de disposer de son temps pour se réinventer.

Les tiers-lieux et les cafés associatifs, laboratoires des territoires ruraux
PINEAU Jean-Yves (pp. 100-109)
Le regain d’attractivité démographique des territoires ruraux, où l’on voit s’implanter diverses initiatives à tonalité culturelle, écologiste ou militante, interroge : quel sens peut-on donner à ce phénomène ? De quoi ces initiatives sont-elles l’expression ? D’une volonté de casser les schémas traditionnels ou d’une vision libérale qui promeut l’innovation sociale ? Éléments de réponse.

Pourquoi si peu de structures à statut coopératif dans le domaine culturel ?
HENRY Philippe (pp. 122-129)
Cette étude de travaux d’observation montre que des formes telles que la coopérative d’activité et d’emploi ou le groupement d’employeurs peuvent être le support de solutions entrepreneuriales innovantes. Explications.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

Pervasive and Mobile Computing


vol. 47 (2018)
© Elsevier

A survey on developing personalized content services in museums
KOSMOPOULOS Dimitrios ; STYLIARAS Georgios (pp. 54-77)
Panorama des dernières avancées muséales dans les domaines du profilage et de la localisation des visiteurs, du stockage et de la présentation de contenus personnalisés. L’objectif est de présenter une architecture de l’information qui peut offrir des perspectives utiles aux chercheurs et aux développeurs, notamment pour améliorer l’expérience de visite et l’évaluation des expositions.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ? Faites votre demande en ligne

 
Icofom Studies series


n° 45 (2017)
© Icom

Reformulation of the museum’s discourse in reflexive ethnographic exhibitions. Limits and ambivalences at the Museum der Kulturen (Basel) and the Neuchâtel Ethnography Museum.
CRENN Gaëlle (pp. 37-46)
Éclairage sur les stratégies d’exposition de soi mises en œuvre par les musées à partir de l’exemple des musées d’ethnographie de Bâle et de Neuchâtel (Suisse). Ils ont présenté récemment des expositions réflexives traitant des expéditions de collecte, mais surtout du musée lui-même dont ils questionnent la nature prédatrice. Le constat posé est clair : ces expositions contribuent davantage à réaffirmer la légitimité du musée qu’à interroger ses pratiques.

Le musée prédateur va-t-il devenir un faux problème ?
DELOCHE Bernard (pp. 47-55)
Analyse critique des mutations de la société occidentale et du phénomène de prédation muséale. Alors qu’est dépeint le processus par lequel le musée prédateur s’est effacé au profit d’une culture de partage numérique, une interrogation émerge : les nouveaux défis propres au substrat technologique et à la concentration des données ne rendent-ils pas caduques les préoccupations liées à la prédation muséale ?

Légitimer la prédation ? Entre colonialisme et approche multiculturelle des collections ethnographiques
VAN GEERT Fabien (pp. 85-98)
Au travers d’une analyse de la rénovation des musées ethnologiques menée au cours des années 2000 sous l’influence d’une forte promotion de la diversité culturelle, cette étude tente de définir si ces transformations muséales ont véritablement marqué la fin de l’instinct prédateur du musée, ou plutôt si ce dernier s’est transformé en vue d’être socialement accepté.

Muséologie critique : du musée prédateur au musée créateur
GUZIN LUKIC Nada (pp. 117-119)
Les multiples contradictions des musées, à la fois prédateurs et protecteurs, lieux de pouvoir et de contre-pouvoir, de divertissement et d’étude, de grand public et de public expert sont étudiées ici dans des perspectives plurielles. Il est proposé d’interroger plus particulièrement quelques théories critiques appliquées à la problématique de la muséalisation de l’autre.

L’humain au musée : la fin de la prédation ?
GUIRAGOSSIAN Olivia (pp. 120-122)
L’historiographie des musées relue au prisme de la prédation éclaire d’un jour nouveau les mutations muséales : le musée prédateur serait devenu un lieu de légitimation des phénomènes sociaux intégrant davantage l’humain en encourageant la participation, l’expérimentation et l’inclusion. Propres aux missions originelles des institutions muséales, les stratégies prédatrices se transforment pour permettre aujourd’hui au musée de faire société. Analyse.

Du musée prédateur au musée symbiotique - L’enrichissement de la collection des œuvres nouveaux médias dans les institutions muséales
PARK Jeayung (pp. 130-132)
Analyse du positionnement du musée en tant que prédateur face aux œuvres dites nouveaux médias dont les caractéristiques remettent en question le processus traditionnel de la constitution des collections. Quels sont les impacts de ce nouveau rapport ? Quels enjeux fait-il émerger pour le musée ? Éléments de réponse.

Le musée qui vend : un musée prédateur ?
SZEREDA Eva (pp. 149-150)
Dans un contexte de désengagement financier des États, les musées européens s’interrogent sur la possibilité de vendre une partie des objets qu’ils conservent, sur le modèle des musées américains. Une question se pose alors : le musée qui vend est-il un musée prédateur ?
retour

OUVRAGE : Fake news et post-vérité


(2018)
© The Conversation

20 textes pour comprendre et combattre la menace

fake news et complotisme, pourquoi une telle accélération ?
FALGAS Julien (pp. 45-48)
Alors que la société cherchait encore comment lutter contre les messages complotistes, les fake news sont venues amplifier la confusion. Est-ce qu’on nous ment (fake news) ou bien est-ce qu’on veut nous le faire croire (complotisme) ? Sommes-nous vraiment victimes de manœuvres de désinformation destinées à nous manipuler ? Réflexion et remise en question.

Loi sur les fake news : comment s’en prendre à l’origine du mal
LAMY Erwan ; BEYNEIX Isabelle (pp. 49-52)
La post-vérité, avec ses fake news et ses faits alternatifs, menacerait nos démocraties. Que cette idée soit fondée ou non, l’urgence commande de s’intéresser aux potentielles conséquences d’une future loi contre les fausses nouvelles, et aux possibles contours de cette loi. Explications.

Citoyens, journalistes et acteurs du numérique : tous à l’assaut des fake news ?
ALLARD-HUVER François (pp. 75-77)
Face à l’explosion des fake news, le travail de vérification de l’information entrepris par les médias ne suffit pas. Ces derniers s’associent donc à la société civile pour assurer la médiation des contenus, notamment par le biais des réseaux socionumériques. Explications.

Vérifier les informations face à la dictature de l’instantané
MEMHELD Pierre (pp. 78-81)
Point sur le double défi lié à la prolifération des fake news et à la désinformation : d’une part, suivre le rythme de l’information diffusée par de plus en plus de canaux ; d’autre part, vérifier l’information diffusée pour s’assurer de son exactitude ou objectivité. Il est envisagé que seules l’éducation aux médias et la formation de futurs citoyens critiques permettront de pondérer l’information. Explications.

Science contre fake news, la bataille est engagée
CHAUMETTE, Boris (pp. 82-85)
Réflexion sur le rôle et le positionnement de la science et des scientifiques par rapport aux fake news. La science peut-elle combattre les mensonges et les rumeurs ? Comment les scientifiques peuvent-ils peser dans le débat public ? Éléments de réponse.
retour

In situ


n° 34 (2018)
© Ministère de la Culture

Les politiques de l’Union européenne pour la conservation-restauration du patrimoine culturel
SERAIN Clément (20 p.)
Étude des moyens utilisés par l’Union européenne pour garantir la conservation et la restauration de son patrimoine. Un double objectif est mis en avant : établir un état des lieux de la législation et des financements alloués à la conservation-restauration ; questionner le rapport entretenu entre l’Union européenne et la matérialité de son patrimoine.
retour

Spokes magazine


n° 42 (2018)
© Ecsite

STEM learning ecosystems : critical approaches
BEVAN Bronwyn (11 p.)
Réflexion sur l’adoption d’une approche écologique dans les théories d’apprentissage des STIM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques).
retour

 
Retrouvez l'ensemble du fonds documentaire de l'Ocim
Accéder au catalogue en ligne (OPAC)
Retrouvez l'ensemble des bibliographies commentées de l'Ocim
Accéder aux bibliographies
S'informer sur l'actualité des musées, du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques ? Abonnez-vous gratuitement à Ocim Infos, la lettre d'information électronique mensuelle de l'Ocim.
Retrouvez les articles de la Lettre de l'Ocim sur le portail spécialisé Revues.org
(en intégralité pour les articles datés de plus deux ans)
La Lettre de l'Ocim sur Revues.org
S'abonner