Télécharger Repérages en PDF Présentation de la ligne éditoriale Ligne éditoriale Une question ? Nous contacter
Journal des arts


n°537 (2020)
© Artclair éditions

Le mapping entre spectacle et forme d’art
LEMOINE Stéphanie (pp. 26-27)
Témoignant d’une généalogie hybride, le vidéo-mapping connaît un succès considérable dans son versant architectural et patrimonial. Formule à grand spectacle ou nouvelle écriture dans le champ des arts visuels ? Réflexions sur ce phénomène au devenir incertain.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ?  Faites votre demande en ligne

L’Observatoire


n°55 (2020)
© OPC

Le droit d’auteur sous toutes ses facettes

Brève histoire du droit d’auteur
PFISTER Laurent (pp. 9-11)
Ce retour sur l’histoire du droit d’auteur permet de comprendre les étapes, les contextes et les enjeux de sa construction. Il permet également d’éclairer les débats actuels et l’inévitable question de sa survie à l’heure de la révolution numérique.

Vidéaste : un métier en voie de professionnalisation
HIDROT Guillaume (pp. 31-33)
Des milliards de personnes se cultivent et se divertissent quotidiennement en regardant des vidéos postées en ligne sur des plateformes en libre accès. En une dizaine d’années, le phénomène est devenu tel qu’une structuration des contenus et des pratiques est désormais indispensable. Focus sur un métier en voie de professionnalisation : vidéaste.

La diffusion des œuvres indisponibles et le respect du droit d’auteur
PELLETIER Geoffroy (pp. 54-56)
Chaque année, dans le secteur du livre par exemple, de nombreux titres ne font plus, pour de multiples raisons, l’objet d’une diffusion commerciale et deviennent « indisponibles ». Retour sur les nouvelles mesures prises pour assurer un plus large accès à ces œuvres encore sous droit d’auteur.

Jeu vidéo : une industrie culturelle du XXIème siècle sans droits d’auteur
BENGHOZI Pierre-Jean ; CHANTEPIE Philippe (pp. 62-64)
Focus sur la difficulté d’appréhension des droits de propriété intellectuelle dans la filière du jeu vidéo. Deux raisons principales sont évoquées : le foisonnement croissant des jeux et des technologies, et l’évolution des architectures industrielles et économiques qui ont contribué à une dispersion inédite des sources de création de valeur dans cette filière.

Les œuvres de street art sont-elles vulnérables ?
PIGNOT Lisa (pp. 72-74)
Aujourd’hui reconnu comme œuvre de l’esprit, le street art jouit de la protection du droit d’auteur. Nombreux sont les artistes qui font désormais prévaloir leurs droits lorsque leurs œuvres sont utilisées sans leur accord. Miss.Tic, une poète, plasticienne et figure incontournable du street art partage son expérience dans cet entretien.

Partage, remix, culture participative
PELLETIER Geoffroy (pp. 54-56)
Face aux nouveaux modes de consommation des œuvres et au développement de la culture participative, un éditeur plaide pour une reconnaissance des droits culturels des populations autant que des droits des créateurs. Il s’agit, selon lui, d’un enjeu majeur pour le partage de la culture dès lors que le Web permet de réutiliser, remixer et rediffuser des œuvres.

Droit d’auteur, domaine public et communs - Retour sur un malentendu
GROFFE-CHARRIER Julie (pp. 91-94)
Il est courant d’opposer le droit d’auteur, qui serait un frein à l’accès à la connaissance, au domaine public et aux communs qui faciliteraient la circulation du savoir. Selon une spécialiste du droit privé, cette logique d’opposition doit être combattue : une conjugaison du droit d’auteur, du domaine public et des communs lui apparaît plus réaliste.

L’impression 3D : un nouveau défi en matière de propriété intellectuelle
JAPIOT Olivier (pp. 101-103)
Si le risque de contrefaçon demeure réduit aujourd’hui en raison des limites techniques et économiques de l’impression 3D, il convient de penser aux moyens de se prémunir du piratage à grande échelle que pourrait permettre la généralisation de cette technologie dans quelques années et aux défis qui se poseront en matière de propriété intellectuelle.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ?  Faites votre demande en ligne

Public understanding of science


vol. 29 n°1 (2020)
© Sage

Americans’ views of scientists’ motivations for scientific work
JOHNSON Branden B. ; DIECKMANN Nathan F. (pp. 2–20)
La majorité des américains pensent que les scientifiques sont avant tout motivés pour faire avancer la science ou aider la société. Une nuance apparaît toutefois : les scientifiques travaillant pour des entreprises et des universités sont perçus comme plus attirés par l’argent, la célébrité ou le pouvoir que ceux travaillant pour des agences fédérales et des groupes de défense d’intérêt. Explications.

Trust/distrust judgments and perceptions of climate science - A research note on skeptics’ rationalizations
SARATHCHANDRA Dilshani ; HALTINNER Kristin (pp. 53–60)
Cette étude s’appuie sur une série d’entretiens avec des habitants de l’Idaho (États-Unis) qui se disent sceptiques face au changement climatique pour analyser les mécanismes de rationalisation de leurs doutes. L’objectif, à terme, est d’aider les scientifiques, les groupes d’intérêt et les décideurs politiques à mieux communiquer auprès du public climatosceptique.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ?  Faites votre demande en ligne

Studies in conservation


vol. 65 n°1-2 (2020)
© IIC

Investigation of fogging on glass display cases at the Royal Ontario museum
POULIN Jennifer ; COXON Helen ; ANEMA Jason R. et al. (pp. 1-13)
Après une rénovation majeure au musée royal de l’Ontario, les panneaux de verre des nouvelles vitrines présentaient de la buée. Un premier nettoyage a permis de l’éliminer temporairement, mais elle a commencé à réapparaître dans les 12 mois qui ont suivi. Retour sur l’enquête entreprise pour comprendre l’origine de ce phénomène et pour mettre au point une méthode de nettoyage appropriée.

The conservation of plaster casts in the nineteenth century
PAYNE Emma M. (pp. 37-58)
Cette étude s’appuie sur l’examen scientifique d’échantillons de moulages en plâtre et sur des archives historiques pour révéler les efforts considérables déployés tout au long du XIXème siècle afin de protéger les sculptures anciennes, souvent vulnérables aux dommages causés par les intempéries et le vandalisme.

Decontamination of biocide treated museum objects of the Swiss national museum’s collection by liquid CO2 technology
WÖRLE Marie ; LOMBARDO Tiziana ; HUBERT Vera et al. (pp. 77-85)
Un traitement de décontamination cryogénique au CO2 liquide a été optimisé pour éliminer les substances nocives contenues dans les biocides appliqués pour le traitement des objets composés de matériaux organiques du musée national suisse. Les résultats confirment qu’elles ont été éliminées avec succès et qu’aucun changement chimique ou structurel conséquent n’en a résulté.

Study of post-World War II french aeronautical aluminium alloy and coatings - Historical and materials science approach
BRUNET Magali ; COCHARD Audrey ; DESHAYES Christophe et al. (pp. 103-117)
Cette étude des pièces recueillies sur un avion Breguet a permis d’identifier plusieurs types d’alliages et de revêtements à base d’aluminium selon le rôle des pièces et leur emplacement dans l’avion. L’objectif était de mieux connaître ces matériaux pour améliorer la conservation des objets du patrimoine aéronautique.
retour

Un ou plusieurs articles vous intéressent ?  Faites votre demande en ligne

 
Culture et musées


n°34 (2019)
© Avignon université

Maisons-musées - La patrimonialisation des demeures des illustres

Les guides de maisons d’écrivains et d’artistes : les débuts (1780-1840)
HENDRIX Harald (pp. 31-53)
Le phénomène de la maison d’artiste ou d’écrivain se développe dans sa dimension muséale à partir de la fin du XVIIIème siècle. La publication, au cours des années 1780 à 1840, de livrets-guides pour faciliter et accompagner la visite de ces maisons, marque une étape essentielle de ce développement. Cette étude propose une analyse des premiers guides, édités avant l’essor du tourisme organisé.

Une catastrophe patrimoniale - Notre-Dame de Paris, entre émotions et controverses
POULOT Dominique (pp. 247-262)
Un spécialiste de l’histoire du patrimoine et des musées propose un point de vue distancié sur la médiatisation, les émotions et les controverses suscitées par l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019.
retour

In situ


n°41 (2019)
© Ministère de la Culture

Patrimoines gastronomiques - Définitions, typologies et enjeux de conservation

Un manifeste patrimonial pour la gastronomie
BENETIERE Marie-Hélène ; CHAVE Isabelle ; FAURE Julie et al. (29 p.)
Ce panorama des éléments matériels du fait culinaire et des lieux auxquels il se rattache rend compte de la place prépondérante qu’occupe la gastronomie dans les politiques patrimoniales en France depuis les années 1960. Il montre également comment la gastronomie s’est patrimonialisée par la voie des inventaires, des protections juridiques et des collectes d’archives et d’objets.

Penser le(s) patrimoine(s) gastronomique(s) - À propos de quelques obstacles à l’appréhension d’un protéiforme au cœur d’un incertain
CSERGO Julia (15 p.)
Une spécialiste du patrimoine urbain propose de replacer les patrimoines gastronomiques dans le contexte de l’histoire des représentations narratives du patrimoine français. Elle évoque trois des principaux obstacles qui ont pu être rencontrés dans la prise en compte de ce patrimoine et dans l’élaboration d’une pensée le concernant.

La patrimonialisation des produits du terroir à travers quelques musées consacrés au cognac et au vin en Nouvelle-Aquitaine
DISSON Florence (25 p.)
Les musées de produits du terroir ont été les premiers consacrés à l’alimentation. Leur étude permet d’expliciter la nature et la fonction de ces lieux par rapport à la société et par rapport à leur objet. Indissociables de la notion de patrimoine culturel immatériel, ils incarnent la patrimonialisation d’un aliment, composante de l’identité d’un territoire, et celle de gestes et de savoir-faire. Explications.

La fabrique du patrimoine gastronomique dans les musées départementaux de l’Ain - Une aventure croisée entre botanique, histoire, ethnologie et arts
CANO Delphine (20 p.)
La directrice des musées du département de l’Ain propose une analyse de la politique de collecte, de conservation et de valorisation du patrimoine lié à l’alimentation. Cette lecture dessine un canevas riche qui reflète l’histoire muséale singulière du département. Elle permet également d’aborder la notion de patrimoine gastronomique dans sa complexité et de suivre son évolution au fil de l’enrichissement du champ patrimonial et des mutations des musées de société.

La conserverie Le Gall de Loctudy, des conserves de sardines à la conservation d’un patrimoine
CELTON Yann ; OULHEN Cécile (28 p.)
Retour historique sur le processus de conservation du patrimoine industriel matériel et immatériel de la conserverie Le Gall à Loctudy : entre projet de restauration de l’usine et de son mobilier, classement de cet ensemble au titre des monuments historiques et valorisation des savoir-faire et modes de vie relatifs à la mise en conserve du poisson.

Le réseau des cités de la gastronomie, un outil innovant et fédérateur dédié à la mise en valeur des cultures culinaires
SANNER Pierre (12 p.)
Retour sur la création du réseau français des cités de la gastronomie (Dijon, Lyon,
Paris-Rungis et Tours), un outil innovant et fédérateur d’équipements dédiés à la mise en valeur du repas gastronomique des Français et plus largement, des cultures culinaires dans leur ensemble. Les possibles développements de ce réseau à l’échelle européenne sont esquissés.

L’exposition permanente de la Cité internationale de la gastronomie de Lyon - Expographie d’un patrimoine immatériel
SANNER Pierre (12 p.)
Entre dégustation de produits frais, fac-similés en résine ou encore granules de senteurs olfactives, comment l’alimentation et le repas gastronomique des Français peuvent-ils être expographiés ? Éléments de réponse à travers l’exemple de l’exposition permanente de la Cité internationale de la gastronomie à Lyon.

Manger à l’œil : quand l’exposition donne à voir le repas des Français
DERAMOND Julie ; MARCHIS-MOUREN Laure (21 p.)
Analyse de l’exposition de photographies Manger à l’œil présentée au musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) du 20 juillet au 30 septembre 2018. Comment contribue-t-elle à la patrimonialisation du repas gastronomique des Français ? Quelles dimensions du repas sont données à voir ? Quels procédés muséographiques sont utilisés ? Éléments de réponse.

Démarches participatives : fondements et pratiques actuelles dans les institutions muséales
DUBOIS Marie-Dominique (9 p.)
Une chargée de projets culturels revient sur les fondements des démarches participatives au musée et en retrace le développement progressif, notamment dans les musées de Beaux-Arts. Elle donne ensuite quelques exemples de pratiques contemporaines entre collectes d’objets, co-commissariat d’exposition, coproduction de contenus ou projet culturels.
retour

Museum


vol. 99 n°1 (2020)
© AAM

The timeless gaze of curators

Curators take flight - Four curators cast a wide eye on the shifting landscape for curatorial practice
(pp. 20-25)
Quatre conservateurs américains, à différents stades de leur carrière et travaillant dans différents musées, se sont réunis pour discuter de l’évolution de leur profession. Dans cet entretien, ils partagent leurs points de vue sur le paysage changeant de la pratique de la conservation.

Knowing better, doing better - The San Diego museum of Man takes a holistic approach to decolonization
PARZEN Micah (pp. 27-31)
Retour sur les efforts du musée de l’Homme de San Diego en matière de décolonisation. Les initiatives mises en place vont bien au-delà de la présentation des collections puisqu’elles englobent également la programmation, le marketing, la gouvernance mais aussi la gestion des ressources humaines.

The museum inside out - The Chicago history museum’s three decades of transformation offers a window into the changing role of curators and community engagement
RUSSICK John (pp. 32-35)
Ce retour sur trois décennies de transformation du musée d’Histoire de Chicago met en lumière l’évolution du rôle joué par les conservateurs. Il permet également d’observer le mouvement d’engagement communautaire qui s’est imposé dans cet écosystème muséal.

Forging deeper connections - A look at two museums that are successfully engaging their audiences through their collections
BARNETT Redmond W. ; PHELPS Elisa (pp. 36-41)
Retour sur les projets de deux musées qui ont réussi avec succès à engager leur public grâce à leurs collections : d’un côté la New-York historical society qui a aidé de futurs américains à préparer l’examen de citoyenneté, de l’autre, l’Orange county regional history center qui s’est lancé avec diverses communautés dans la co-conception d’exposition.
retour

Spokes


n°59 (2020)
© Ecsite

Their way

Improving the experience for visitors with autism - A science centre case study
JONES David (12 p.)
Le responsable des publics de l’International centre for life (Royaume-Uni) revient sur le programme participatif qu’il a développé avec la North-east autism society (NE-AS). Ce dernier avait pour objectif de s’appuyer sur un groupe consultatif de jeunes autistes afin de proposer des expositions et des ateliers plus inclusifs.
retour

 
Retrouver l'ensemble du fonds documentaire de l'Ocim
Accéder au catalogue en ligne (Opac)
Retrouver l'ensemble des bibliographies commentées de l'Ocim
Accéder aux bibliographies
S'informer sur l'actualité des musées, du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques ?
S'abonner gratuitement à Ocim infos, la lettre d'information électronique mensuelle de l'Ocim.
Retrouver les articles de la Lettre de l'Ocim sur le portail spécialisé OpenEdition.org
(en intégralité pour les articles datés de plus d’un an)
La Lettre de l'Ocim sur OpenEdition.org